ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par intervenant > Riviere Franck

L'apport du dimensionnement de cavités par méthode laser 3D en forage
Franck Riviere  1, *@  , Josselin Paille  1@  
1 : FONDASOL
FONDASOL
290 rue des Galoubets 84140 MONTFAVET -  France
* : Auteur correspondant

 

 

Afin d'appréhender au mieux la constitution du sous-sol et les aléas pouvant l'affecter, il est indispensable d'avoir une « vision » globale de la zone concernant un projet. Si l'on rappelle que l'information tirée d'un sondage est représentative d'une surface de quelques dizaines de cm2, on comprend aisément que l'utilisation de la géophysique, plus rapide et légère, trouve toute sa place dès que la surface d'étude pose la question du nombre et de la répartition des reconnaissances ponctuelles.

Inclue dans les recommandations de diagnostics de cavités depuis de nombreuses années (voir recommandations du COPREC, CS78, guide technique LCPC), l'utilisation de la micro gravimétrie comme outil de détection n'est plus à démontrer.

 

C'est dans cette optique que nous avons pu associer sur plusieurs campagnes de recherche de cavités anthropiques la méthode microgravimétrique, les sondages destructifs et la méthode laser 3D en forage. C'est un exemple de cette démarche que nous proposons avec le cas d'un chantier de recherche de catiche à Faches-Thumesnil. 

 

Cette campagne de détection a consisté en la réalisation de 764 stations de micro gravimétrie, 100 sondages destructifs avec enregistrement de paramètres, et des dimensionnements de cavité par sonde laser.

 

 

Les dimensionnements réalisés sur des catiches ont donné des volumes de vides compris entre 150 et 300 m3 et des formes très caractéristiques qui peuvent servir à établir un modèle gravimétrique. Ce modèle permet de valider l'emploi de la méthode et le choix de la maille de prospection. 

 

Le deuxième intérêt de la méthode laser est de contrôler, après la campagne de sondage, la corrélation entre anomalie résiduelle négative et vide rencontré. L'évaluation du volume et de la profondeur de la cavité permettent, de calculer l'anomalie théorique et de valider ou modifier le choix de l'anomalie régionale.

 

 

 

 



  • Poster
Personnes connectées : 3 Flux RSS