ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par intervenant > Serre Jean-Baptiste

Jeudi 7
Conception et durabilité des ouvrages géotechniques
10 - Gilles Armand (ANDRA) & Olivier Deck (Géoressources)
› 11:45 - 12:00 (15min)
› Amphithéatre A300
Méthode observationnelle pour le préchargement des futures voiries IKEA-IICB à Bayonne (64)
Jonathan Binda  1@  , François Baguelin  2@  , Christian Mansuy  3@  , Jean-Baptiste Serre  4@  
1 : Directeur Travaux, Colas Sud Ouest
Aucune
CHANTIER IKEA BAYONNE 2-4, avenue de Pourtou - 64990 - SAINT PIERRE D'IRUBE -  France
2 : Consultant Fondasol  (François Baguelin Consultant)
Aucune
78670 Villennes sur Seine -  France
3 : Responsable Laboratoire, Colas Sud Ouest
Aucune
84 Rue Gère Belesten - 64121 - SERRES-CASTET -  France
4 : Chargé d'Affaires, GEOLITHE
Aucune
181, rue des Bécasses CIDEX 112G - 38920 Crolles -  France

Le site, à l'intersection de l'A63 et l'A64, est un ancien marais choisi pour l'implantation d'un magasin sur près de 8 ha. Une épaisseur de 20 à 50 m de nature argilo-sableuse vasarde, constitue le remplissage alluvionnaire de cet ancien bras de méandre de l'Adour. Afin de consolider ces matériaux très compressibles, traités au préalable par drains verticaux, des remblais de préchargement pouvant aller jusqu'à 5m de hauteur ont été mis en œuvre sur l'ensemble des futures voiries et parkings. L'objectif de ces préchargements était de répondre aux deux principales obligations du marché, à savoir : d'une part, 90% de consolidation atteint au bout de 4 mois et d'autre part, un tassement de fluage, après 10 ans de mise en service, inférieur à 10 cm.

La problématique était de mesurer avec fiabilité les tassements produits, dans le but de valider, au fil du chantier, les prévisions des tassements verticaux, du pourcentage de consolidation et de l'estimation du fluage à 10 ans. Des méthodes compensatoires devaient être anticipées le cas échéant. Ceci a été rendu possible grâce à une méthode observationnelle optimisée et une instrumentation abondante : CPI (électriques et à cordes vibrantes) par forage et par fonçage, profilomètres simple et double (avec zone de recouvrement), tassomètres magnétiques de profondeur, cellules tassométriques, essais de dissipations, mesures CPTu avant et après pré-chargement, plots et piges topographiques. Cette instrumentation, regroupée par profils (13u), a permis de fiabiliser les mesures par concordance en intégrant des intervalles de confiance.

Sur le même site, deux projets différés d'un an environ, avec des problématiques techniques similaires, ont permis l'amélioration de la nature, du nombre et de l'implantation des instruments de mesure en intégrant le développement d'un outil de gestion des données à apporter visibilité et confiance dans ce partenariat Colas – Fondasol - Géolithe. 


Personnes connectées : 1 Flux RSS