ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par intervenant > Pelizzari Benjamin

Jeudi 7
Matériaux et géomatériaux
15 - Odile Ozanam (ANDRA) & Dragan Grgic (GeoRessources)
› 14:15 - 14:30 (15min)
› Salle 103
planche de compactage expérimentale – impact de différents paramètres sur le bon compactage des sols fins
Benjamin Pelizzari  1, *@  , Dino Mahmutovic  2@  , Luc Boutonnier  2@  , Simon Salager  1@  , Maurice Bufalo  3@  , Ludovic Gavois  4@  
1 : Sols, Solides, Structures-Risques  (3SR)
Université Joseph Fourier - Grenoble I, CNRS : UMR5521, Université de Franche-Comté
BP 53, 38041 Grenoble Cedex 9 -  France
2 : EGIS GEOTECHNIQUE
EGIS GEOTECHNIQUE
3, rue Docteur Schweitzer, 38180, Seyssins, France -  France
3 : Valérian
valérian
75 avenue Louis Lépine – 84700 SORGUES (adresse géographique) -  France
4 : Vinci
Vinci
61 Avenue Jules Quentin 92730 Nanterre Cedex -  France
* : Auteur correspondant

Le projet ANR Terredurable a commencé en 2012 et prendra fin en décembre 2016. Son objectif est d'améliorer la conception des ouvrages en terre (compactage et stabilité) en combinant recherche expérimentale et théorique avec le retour d'expérience des praticiens. A cet effet, ce projet a pour ambition de mieux comprendre la mécanique des sols non saturés et notamment celle des sols proches de la saturation. Ces derniers ont un comportement bien spécifique avec la présence de bulles d'air occluses. Cet état hydrique correspond par ailleurs à la majorité des ouvrages en terre anthropiques en sols fins (déblais, remblais, barrages en terre, digues,...).

Cette communication s'inscrit dans le thème du projet « étude expérimentale des sols lors du compactage ». Une planche de compactage a ainsi été réalisée dans le cadre de ce projet de recherche sur des matériaux marneux de l'autoroute A304. Les principaux résultats sont présentés dans cette communication.

Plusieurs paramètres comme le type de matériel utilisé (cylindre lisse ou pied dameur), le nombre de passes de terrassement, l'état hydrique des matériaux en place (sec, moyen ou humide), ainsi que le type de mouture (intacte ou pulvimixée) sont analysés au travers de valeurs de résistance de pointe (d'essais pénétrométriques de type Panda 2), de mesures de succion ainsi que des valeurs de densité sèche.


Personnes connectées : 1 Flux RSS