ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Mosser Jean François

Projet RUFEX - Contribution à l'étude de la durabilité du matériau Deep Mixing
Alain Le Kouby  1, *@  , Antoine Guimond-Barrett  2@  , Fabien Szymkiewicz  1, *@  , Philippe Reiffsteck  3@  , Jean François Mosser, Fabrice Mathieu@
1 : Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux  (IFSTTAR)  -  Site web
IFSTTAR
14-20 Boulevard Newton - Cité Descartes, Champs sur Marne - F-77447 Marne la Vallée Cedex 2 -  France
2 : SNCF
SNCF
6 avenue François Mitterrand - 93574 La Plaine Saint-Denis Cedex -  France
3 : Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux  (IFSTTAR)  -  Site web
IFSTTAR
14-20 Boulevard Newton - Cité Descartes, Champs sur Marne - F-77447 Marne la Vallée Cedex 2 -  France
* : Auteur correspondant

Les principaux objectifs de ce papier, qui s'intègre dans le projet de recherche RUFEX, sont de parvenir à une meilleure connaissance des propriétés mécaniques à long terme des matériaux sol-ciment produits in situ par Deep Mixing. En particulier, l'objectif est d'évaluer l'impact de certains facteurs susceptibles d'influer sur la durabilité des sols traités. La présence de composés chimiques potentiellement perturbateurs (sulfate de calcium, chlorure de sodium et diesel) et les effets du séchage et de l'humidité relative sont les deux mécanismes de dégradation potentiels étudiés afin d'évaluer la durabilité des sols traités. Malgré une certaine dispersion, les résultats de cette étude mettent clairement en évidence les effets de différentes conditions de mélange et de cure sur les caractéristiques des sols traités. Les données accumulées dans ces travaux montrent qu'il est possible de définir, à partir de différents indicateurs, un cadre général pour l'évaluation de la durabilité des sols traités par Deep Mixing. La corrélation directe entre certains indicateurs potentiels et les paramètres de mise en oeuvre (tels que le dosage en ciment et la teneur en eau) suggère qu'il est possible d'optimiser les propriétés des matériaux soil-mix dans les limites imposées par les conditions géologiques du site. Des classes de durabilité potentielle basées sur la porosité accessible à l'eau sont proposées pour comparer différents mélanges sol-ciment.



  • Autre
Personnes connectées : 2 Flux RSS