ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Suryatriyastuti Maria Elizabeth

Jeudi 7
Modélisation numérique, physique, simulation, effet d’échelle
11 - Fabrice Emeriault (INPG-3SR) & Luc Scholtes (Géoressources)
› 11:30 - 11:45 (15min)
› Salle 101
Prise en compte l'écoulement hydraulique sur la performance thermique des parois moulées géothermiques
Dina Rammal  1, *@  , Hussein Mroueh  1@  , Sébastien Burlon  2@  , Maria Elizabeth Suryatriyastuti  3@  
1 : Laboratoire de Génie Civil et géo-Environnement(LGCgE)
Université Lille I - Sciences et technologies
Villeneuve d'Ascq, 59655 -  France
2 : Institute Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement, et des Réseaux
IFSTTAR
Paris, 75015 -  France
3 : ITECH
ITECH
Saint-Maurice, 94410 -  France
* : Auteur correspondant

Les structures géothermiques, en plus de leur traditionnel rôle mécanique de fondations ou d'écrans de soutènement, présentent un intérêt certain du fait de leurs avantages économiques et environnementaux pour satisfaire les besoins énergétiques des constructions tant en matière de chauffage que de climatisation. Cette technique tire profit de la température plus ou moins constante du sol en surface en l'utilisant alternativement comme une source de chaleur ou un dissipateur de chaleur. L'efficacité des structures géothermiques dépend de la chaleur échangée avec le sol et des ressources thermiques de ce dernier. La puissance thermique peut être échangée par conduction et par advection, en particulier en présence d'une nappe d'eau souterraine en mouvement, ce qui contribue à augmenter la performance du système. Dans cet article, l'influence des paramètres thermiques (conductivité thermique, chaleur massique) et hydriques (conductivité hydraulique) du sol ainsi que la vitesse d'écoulement de l'eau souterraine sont analysées à partir de différentes simulations numériques. L'étude porte plus précisément sur les transferts de chaleur à partir de parois moulées géothermiques pour la construction de stations de métro souterrains. Le Nombre de Péclet est introduit pour déterminer l'importance relative des phénomènes convectifs et diffusifs pour diverses conditions d'écoulement de l'eau. L'effet de la longueur active des panneaux de parois moulées sur le processus d'échange de chaleur est étudié. Les résultats doivent permettre de mieux appréhender les échanges de chaleur entre les stations de métro thermoactives et le terrain environnant.



  • Autre
Personnes connectées : 2 Flux RSS