ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Mosser Jean-François

Mercredi 6
Conception et durabilité des ouvrages géotechniques
4 - Fahd Cuira (Terrasol) & Adel Abdallah (LEMTA - ENSG)
› 15:00 - 15:15 (15min)
› Amphithéatre A300
Recommandations pour l'étude de la formulation du matériau Deep Mixing
Antoine Guimond-Barrett  1@  , Fabien Szymkiewicz  2, *@  , Alain Le Kouby  2@  , Philippe Reiffsteck  2@  , Jean-François Mosser  3@  , Fabrice Matthieu  3@  
1 : SNCF
SNCF
6 avenue François Mitterrand - 93574 La Plaine Saint-Denis Cedex -  France
2 : Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux  (IFSTTAR)  -  Site web
IFSTTAR
14-20 Boulevard Newton - Cité Descartes, Champs sur Marne - F-77447 Marne la Vallée Cedex 2 -  France
3 : Solétanche-Bachy
Solétanche-Bachy
280 avenue Napoléon Bonaparte, 92506 Rueil Malmaison -  France
* : Auteur correspondant

Le Deep Mixing est une technique permettant d'améliorer les caractéristiques mécaniques ou hydrauliques d'un sol en le malaxant in situ avec un liant hydraulique : elle est applicable de manière courante pour une large gamme de sols, allant des sables et graviers denses jusqu'aux argiles molles et ce quel que soit leur degré de saturation. Le traitement d'autres types de sols tels que les sols très fortement perméables, les sols organiques, les tourbes et les sols pollués est envisageable, mais doit faire l'objet d'études spécifiques détaillées. Les applications de cette technique sont multiples :

  • Amélioration des caractéristiques mécaniques du sol, par la construction de colonnes ou de panneaux permettant d'assurer des fonctions de soutènement, de reprise de charges verticales, de reprise d'efforts de cisaillement ou encore de limitation de tassements ;
  • Amélioration des caractéristiques hydrauliques des sols ou des ouvrages géotechniques par exemple par écrans de faible perméabilité ;
  • Traitement in situ des zones contaminées ou polluées :
    • soit en réduisant fortemen la mobilité des polluants en emprisonnant le sol pollué dans une enceinte de très faible perméabilité ;
    • soit en emprisonnant le terrain pollué dans une matrice cimentaire (inertage ou traitement en masse) ;.

Pour évaluer la faisabilité du traitement, il est nécessaire de procéder à des essais préliminaires en laboratoire. Cette communication donne des recommandations pour la réalisation de ces études de formulation des mélanges, en complétant les recommandations de la norme NF°EN°14 679. Son objectif n'est pas d'interpréter les règlementations et recommandations existantes, mais plutôt de préciser certains points particuliers concernant l'estimation et la vérification du niveau de performance d'un sol traité. Ces recommandations ont été établies dans le cadre du projet de recherche RUFEX, concernant la réalisation de colonnes de sol traité avec un coulis, mais sont également transposables à une gamme plus large de procédés (panneaux, tranchées, groupes de colonnes,...).



  • Autre
Personnes connectées : 1 Flux RSS