ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Le Van Cuong

Mercredi 6
Conception et durabilité des ouvrages géotechniques
4 - Fahd Cuira (Terrasol) & Adel Abdallah (LEMTA - ENSG)
› 14:45 - 15:00 (15min)
› Amphithéatre A300
Etude sur modèle physique du frottement sol-inclusion en soil-mix sous chargement monotone et cyclique
Van Cuong Le, Jean-Claude Dupla  1, *@  , Jean Canou, Hocine Delmi@
1 : Université Paris-Est, Ecole des Ponts ParisTech, laboratoire Navier
École des Ponts ParisTech (ENPC)
6 et 8 Avenue Blaise Pascal - Cité Descartes - Champs-sur-Marne F-77455 Marne-la-Vallée cedex 2 -  France
* : Auteur correspondant

On présente dans cette communication les résultats d'essais du type modélisation physique réalisés sur un tronçon modèle instrumenté dans un massif de limon reconstitué (sol modèle). L'objectif principal a été d'évaluer le frottement latéral unitaire le long de ce tronçon de «soil-mix», sous chargements monotones et cycliques. On s'est intéressé à l'évolution du frottement latéral sous chargement cyclique à déplacement contrôlé à grand nombre de cycles. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre du projet RUFEX (Renforcement et réUtilisation des plates-formes ferroviaires et des Fondations EXistantes), dont l'objectif était de développer la technique de soil mixing à la fois pour le renforcement de plates-formes ferroviaire, mais également pour la réutilisation et le renforcement de fondations existantes.

Après une présentation du modèle physique, et plus particulièrement son élément principal à savoir le tronçon de colonne en soil-mix, on détaille le protocole expérimental mis en œuvre. Dans la suite, on décrit un essai typique de chargement réalisé à déplacement contrôlé, pour une amplitude cyclique donnée, sur le tronçon instrumenté sur le massif reconstitué. Les résultats obtenus permettent de mettre en évidence une première phase de dégradation du frottement local suivie d'une phase de renforcement de ce frottement. Des essais de chargement statique jusqu'à rupture, réalisés après la séquence cyclique, ont permis de quantifier l'influence des cycles sur le frottement statique mobilisable après les cycles par rapport au frottement statique initial mesuré lors d'essais de chargement statiques. Ces évolutions du frottement mobilisable sous chargement cyclique sont interprétées en termes de redistribution des contraintes autour de l'inclusion qui se développent lors de la séquence cyclique. On présente finalement l'influence de l'amplitude du déplacement cyclique sur les résultats observés.


Personnes connectées : 1 Flux RSS