ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Gutjahr Ira

Mercredi 6
Conception et durabilité des ouvrages géotechniques
1 - Philippe Liausu (Ménard) & Olivier Cuisinier (LEMTA - ENSG)
› 11:15 - 11:30 (15min)
› Amphithéatre A300
Procédés constructifs innovants dans la réalisation du tramway T6, en région parisienne
Ira Gutjahr  1, *@  , Nicolas Frattini  2@  
1 : Solétanche Bachy  (SB)
Solétanche Bachy
280, avenue Napoléon Bonaparte CS 60002 92506 Rueil-Malmaison cedex -  France
2 : Solétanche Bachy  (SB)
Solétanche Bachy
280, avenue Napoléon Bonaparte CS 6002 92506 Rueil-Malmaison -  France
* : Auteur correspondant

Dans le cadre de la réalisation du tramway T6, qui relie Chatillon à Viroflay en banlieue parisienne, une section souterraine a été réalisée sous la ville compte tenu de la forte densité urbaine de Viroflay.

Cette section comporte 2 stations ainsi qu'un puits d'entrée, et est réalisée avec un tunnelier à pression de terre. Ce chantier a été l'occasion de mettre en œuvre deux procédés innovants : un pavé au coulis auto-stable pour l'attaque du tunnelier, et des liernes cintrées dans les stations.

 

Pavé au Coulis

Le puits d'entrée du tunnelier doit répondre à deux objectifs : offrir un soutènement avec une surface d'attaque plane pour le tunnelier, et permettre sa mise en pression progressive, la couverture des terrains sur les premiers mètres étant faible. La solution envisagée initialement était une paroi armée de fibres de verre et butonnée, associée à des injections à l'arrière. Cet article décrit la variante innovante réalisée : un pavé au coulis auto-stable, non armé, qui se substitue à la paroi moulée et aux injections, avec le gain de temps et d'espace que cela engendre.



Liernes cintrées

Les stations étant réalisées en taupe, et la circulation à la surface devant être maintenue, seule une trémie permettait l'accès aux stations en phase travaux. Une lierne cintrée a été réalisée devant la paroi, afin de permettre un espacement plus important des butons et ainsi éviter un buton provisoire traversant au droit de la trémie. Cet article décrit la justification de cette technique et ses résultats. 


Personnes connectées : 1 Flux RSS