ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Hamonet Vincent

Mercredi 6
Conception et durabilité des ouvrages géotechniques
1 - Philippe Liausu (Ménard) & Olivier Cuisinier (LEMTA - ENSG)
› 12:00 - 12:15 (15min)
› Amphithéatre A300
AccuTher : Un stockage géothermique piloté dans un sol reconstitué et structuré
Tangi Le Borgne  1, *@  , Vincent Hamonet  1, *@  , Sébastien Rolland  2@  
1 : DTP
entreprise privée de TP
1 av eugène Freyssinet 78280 guyancourt -  France
2 : Bouygues Energie et Services  (BYES)
Entreprise privée de FM
19 rue Stephenson 78063 Saint Quentin en Yvelines -  France
* : Auteur correspondant

Le concept AccuTherTM est né de la volonté d'utiliser des ouvrages de terrassement pour des fonctionnalités énergétiques. Utiliser les propriétés des matériaux constitutifs pour stocker de la chaleur s'est imposé comme présentant le meilleur potentiel, et les premières estimations thermiques ont montrées que le concept, à conditions égales, était technico-économiquement assez proche mais plus efficient qu'un champ de sondes sèches verticales qui constitue le dispositif de référence en stockage intersaisonnier.

Imaginez alors un remblai, dans lequel vous avez disposez judicieusement un ensemble 3D de canalisations parcourues par un fluide caloporteur, permettant d'échanger avec le sol de la chaleur (ou du froid).

Les performances et les dimensions de cet échangeur thermique sont fonctions des caractéristiques thermiques des matériaux et de la géométrie du champ de sondes.

Un système de pilotage de l'ensemble du dispositif, établi au moyen de simulations thermiques numériques, permet de répondre aux besoins thermiques du client, en termes de taux de couverture, de fréquence de stockage/déstockage.

Les études d'optimisation des performances et des dimensions d'un dispositif AccuTher passent par :

- l'obtention à partir des matériaux disponibles sur site des caractéristiques thermiques (capacité, conductivité et diffusivité) adaptés pour obtenir une structuration du remblai, afin de disposer de zones conductrices, stockeuses, ou isolantes thermiquement. Pour cela on peut travailler sur les paramètres de mise en œuvre : densité, teneur en eau ou sur l'amélioration des matériaux par ajout d'adjuvant, tout en conservant des propriétés mécaniques satisfaisantes.

- la réalisation d'une simulation numérique de l'échangeur, pour optimiser :

- La longueur de chaque boucle de l'échangeur

- L'écartement entre chaque tuyau, dans les 3 dimensions

- Le diamètre des tuyaux, la vitesse de circulation du fluide

- la structuration et le volume de l'ouvrage.


Personnes connectées : 1 Flux RSS