ENSG             Mines            LEMTA             CNRS        Georessources       ASGA

StanENSG

Actes de la conférence > Par auteur > Al Heib Marwan

Préprocesseur de découpage des massifs rocheux et effet du degré de fracturation sur l'effondrement des toits de carrières souterraines
Ikezouhene Yaghkob  1@  , Eric Dimnet  2, *@  , Jeanne-Sylvine Guedon  3, *@  , Marwan Al Heib  4, *@  
1 : IFSTTAR
ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche., Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
14-20 Boulevard Newton, 77420 Champs-sur-Marne -  France
2 : IFSTTAR
-
14-20 Bld Newton, Cité Descartes, 77447 Champs-sur-Marne -  France
3 : IFSTTAR
Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie
14-20 Boulevard Newton, 77420 Champs-sur-Marne -  France
4 : Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques  (INERIS)  -  Site web
INERIS, MEDDE
BP 2 60550 Verneuil-en-Halatte -  France
* : Auteur correspondant

RÉSUMÉ – L'objectif de ce papier est la présentation d'un préprocesseur pour le calcul des massifs rocheux développé dans le cadre des travaux de thèse sur l'analyse de la stabilité des cavités souterraines. Le PDMR (Programme de Découpage des Massifs Rocheux) permet le découpage de massifs rocheux selon des directions de failles et de strates choisies et constitue un réseau de blocs de tailles variables et partiellement aléatoires (La taille des blocs est tirée aléatoirement dans un intervalle donné). Les blocs ainsi constitués sont des polyèdres séparés par les fissures orientées suivant les directions de faille et les plans de stratification. L'état de développement actuel du PDMR permet d'utiliser des angles d'inclinaison des plans de faille par rapport aux plans de strate allant de 5 à 90 degrés et l'élancement des blocs découpés peut varier de 1 à 6. Le PDMR ne réalise pas uniquement le découpage du massif, il constitue également un préprocesseur pour des calculs de stabilité et des calculs dynamiques d'effondrement de toits de carrières souterraines. En effet, il fournit les données au format STTAR3D, logiciel de calcul par éléments discrets développé à l'IFSTTAR. Une étude de l'effet du degré de fracturation du toit sur l'effondrement sera présentée. La taille des blocs ainsi que leurs coefficients de forme sont les deux paramètres choisis pour illustré le degré de fracturation. Dans cette étude, le post processeur des calculs STTAR3D est réalisé grâce à la plateforme de post-traitement SALOME.


Personnes connectées : 2 Flux RSS